Un riad, Une voiture et Marrakech

En découvrant le ciel d’un bleu plus que limpide, les palmiers qui semblent saluer avec grâce et le charmant riad qui vous accueille, vous êtes déjà loin du quotidien et bien installé dans le rêve.

Les vacances, période toujours trop courte, on y tient, on les veut et surtout belles et parfaites.

Ca commence très bien, un petit déjeuner en terrasse, avec pour seul bruit de fond les oiseaux moqueurs et les cigognes qui tracent des arabesques dans un bruissement d’ailes.

Premier effort de la journée, marcher un peu, découvrir la médina et son tumulte, bref s’imprégner en douceur. Le planning des jours à venir est bien en tête, relaxation, massages, achats coup de cœur et exploration des alentours de cette ville magique.

Les montagnes que l’on distingue au loin attirent comme un aimant, il va falloir absolument aller y voir de plus près. Avoir choisi un riad facilite souvent la vie.

On est un peu comme à la maison, les hôtes sont des amoureux du pays, fins connaisseurs de tous les trésors cachés et leur plus grand plaisir est d’en parler avec enthousiasme.

Conseils, astuces, adresses incontournables, ils sont intarissables. Il faut en user et en abuser.

Le meilleur petit restaurant typique avec son patron débonnaire, le spa le plus délicatement oriental ou le loueur de voitures le moins cher, ils savent tout.

Justement cette balade dans la vallée de l’Ourika avec ses villages Berbères et ses paysages étonnants, on y va comment ? On trouve une voiture de location et voilà.

Après le petit déjeuner, réception du véhicule au riad, paperasse expédiée et en avant pour l’aventure. Le paysage change très vite au sortir de Marrakech.

La montagne se rapproche doucement, le vert domine, les enfants au bord de la route agitent la main en signe de bienvenue, c’est un moment agréable. La liberté de pouvoir s’arrêter à tout moment pour s’extasier ou simplement respirer avec sérénité et prendre la mesure du dépaysement est sans prix.Tout d’un coup, sur un escarpement de l’autre côté d’un oued où s’écoule une eau chantante, un petit restaurant, trois tables, un braséro rien d’autre.

Il ne faut pas hésiter à traverser le pont rustique et à faire la grimpette. Manger un tajine tout simple en buvant un thé parfumé, les légumes seront savoureux, délicieusement frais et légèrement épicés, le propriétaire des lieux heureux de vous voir et vous charmés.